​ÉTUDE

Résumé
​Une étude en France montre que les consommateurs ajoutent eux-mêmes plus de sucre dans leur yaourt nature que n’en contient un yaourt du commerce déjà sucré.

Une étude française a examiné la quantité de sucre – sous la forme de sucre de table, de miel ou de confiture – qu’ajoutent les consommateurs français dans leur yaourt nature. Cette étude portait sur 199 adultes consommant régulièrement du yaourt nature qu’ils sucrent eux-mêmes. Après avoir pris un repas, les participants à l’étude recevaient un yaourt nature (125 g) dans lequel ils pouvaient ajouter le produit sucrant de leur choix. La quantité de sucre, de miel ou de confiture était à chaque fois mesurée et convertie en quantités équivalentes de sucrose. L’étude a montré qu’en moyenne, les participants ajoutaient 13,6 g de sucre à leur yaourt, soit nettement plus que les 10,2 g de sucre que contient un yaourt déjà sucré. En général, les quantités de sucrose étaient plus élevées lorsque le consommateur utilisait de la confiture comme produit sucrant. En outre, l’âge, l’IMC et le statut socioprofessionnel influençaient beaucoup la quantité de sucre ajoutée. Lorsqu’un yaourt nature est recommandé, il importe donc de sensibiliser le consommateur à la quantité de sucre qu’il ajoute et éventuellement de spécifier la quantité qu’il peut y ajouter.

Pour en savoir plus : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26826527

Et en Belgique ?
À ce jour, aucune étude sur l’ajout de sucre dans un yaourt nature semblable à l’étude française n’a été réalisée en Belgique. Grâce à l’Enquête alimentaire nationale de 2004, nous disposons toutefois d’informations sur les habitudes de consommation des Belges, et en particulier, sur la consommation de yaourt. Il ressort de cette enquête que les produits laitiers fournissent 6,49 % des apports totaux en glucides – sucres simples et complexes confondus. Les yaourts représentent à eux seuls 1,79 % de ces apports, un pourcentage minime. Il n’existe encore aucune donnée sur la quantité de sucre que les Belges ajoutent eux-mêmes à leur yaourt nature.

Référence :

Conclusion

  • aucune étude sur l’ajout de sucre dans un yaourt nature semblable à l’étude française n’a été réalisée en Belgique
  • les produits laitiers fournissent 6,49 % des apports totaux en glucides – sucres simples et complexes confondus
  • Les yaourts représentent à eux seuls 1,79 % de ces apports, un pourcentage minime
  • Il n’existe encore aucune donnée sur la quantité de sucre que les Belges ajoutent eux-mêmes à leur yaourt nature