Danone International Prize for Alimentation - Award 2018

Résumé
Encourager une alimentation saine grâce au plaisir de manger… et ce dès le plus jeune âge.

Des travaux novateurs sur les comportements alimentaires sains vont nous amener à repenser la manière dont nous alimentons
 nos enfants. Au lieu de simplement enseigner aux enfants quels sont les aliments nutritifs, il faut mettre l’accent sur les bienfaits globaux d’une alimentation saine - dès le début.

Ces travaux ont été conduits par le Dr Sophie Nicklaus, lauréate du tout premier Danone International Prize for Alimentation (DIPA) – le prix international décerné en reconnaissance d’approches remarquables, novatrices et collaboratives en vue d’améliorer la santé à travers l’alimentation et de développer des stratégies efficaces pour une alimentation saine. S’exprimant avant la présentation du DIPA, en marge du congrès annuel de l’American Society for Nutrition à Boston, le Dr Nicklaus, Directrice de recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique français, attachée au Centre des sciences du goût et de l’alimentation (CSGA) à Dijon, explique : «Nous devons donner les moyens aux parents et aux enfants de faire des choix alimentaires sains tout au long de la vie. Il ne suffit pas simplement d’aider les enfants à identifier les aliments sains et de les encourager à les manger. Nous devons également prendre en compte les autres facteurs qui influencent considérablement ces choix alimentaires.»

Le pouvoir du plaisir

Les travaux de Sophie Nicklaus ont démontré que les enfants apprennent à tirer plaisir des aliments à travers leurs premières expériences gustatives – à partir de leur exposition au goût, à l’apparence des aliments sains, à travers l’expérience positive de la socialisation lors des repas en famille et entre amis et en développant des attitudes positives envers les aliments. Et une fois qu’un enfant aime un aliment, cette préférence le suit dans sa vie adulte.

Un changement dans l’alimentation des jeunes enfants

Les premières années d’un enfant représentent une période cruciale pendant laquelle les parents peuvent l’orienter sur le chemin d’une alimentation saine. Et c’est facile, selon le Dr Nicklaus - les parents n’ont qu’à suivre quelques étapes simples. Tout d’abord, ils doivent proposer à leurs enfants des légumes et autres aliments sains le plus tôt possible. Apprendre à aimer les aliments sains est un processus qui peut prendre du temps et nécessite de la patience. Les parents ne devraient pas baisser les bras dès que leur enfant rejette un aliment particulier. Au fur et à mesure du développement des nourrissons et des jeunes enfants, ceux-ci peuvent apprendre à aimer le goût d’un aliment sain s’ils y sont exposés à plusieurs reprises: cela vaut la peine de présenter à un enfant un aliment particulier jusqu’à 10 fois avant de relâcher la pression. «Mais inutile de se montrer trop ambitieux», avertit le Dr Nicklaus, «si votre enfant apprécie six fruits et six légumes, c’est déjà bien.»

Le fait d’introduire des textures dans l’alimentation aide les jeunes enfants à apprendre à mâcher et à oser essayer davantage de nouveaux aliments. Les enfants sont prêts à progresser à travers une variété de textures dès l’instant où ils peuvent s’asseoir, et le risque d’étouffement peut être minimisé en les nourrissant lentement, de manière à leur laisser le temps de gérer chaque bouchée avant d’en prendre une nouvelle.

Pour les plus grands: manger sainement est amusant

Pour les enfants plus grands, le défi des parents est de présenter les aliments sains de manière positive. Ces aliments doivent donc avoir une apparence attrayante et un bon goût. Dans l’idéal, ils doivent être perçus comme aussi attrayants que les aliments moins sains. Et cela passe par le recours aux aliments sains lors de célébrations dans la famille comme les fêtes d’anniversaire, des discussions sur des faits intéressants à propos d’un aliment - par exemple d’où il vient et quel goût il a - et l’implication des enfants dans la préparation des aliments.

De plus, le fait de toujours avoir des aliments sains à portée de main à la maison encourage les enfants à se servir lorsqu’ils rentrent affamés de l’école. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut éviter de vanter aux enfants les effets d’un aliment pour la santé. «La pire des choses à faire est de dire à un enfant: “Mange ça parce que c’est bon pour la santé”», souligne le Dr Nicklaus. La scientifique française formule une série de conseils pratiques, sur la base des résultats de ses travaux, en vue d’aider les parents à guider leurs enfants sur la voie d’une alimentation saine pour la vie.